Cover Image

Fils du Ciel par le corps de la Terre

Semaine 01 - 17 au 22 juillet 2022

La première semaine de la Minute Spirituelle sera consacrée à cette phrase tirée du Rig Veda :
"Ô Feu, tu est fils du Ciel par le corps de la Terre. "
Rig Veda, mandala 3, sukta 25, rik 1.

Le Rig Veda ou Ṛgveda (devanāgarī : ऋग्वेद, en IAST Ṛgveda) est une collection d'hymnes (sūkta) sacrés ou encore d'hymnes de louanges de l'Inde antique composés en sanskrit védique.
Il fait partie des quatre grands textes canoniques (Śruti) de l'hindouisme qui sont connus sous le nom de Veda. C'est l'un des plus anciens textes existant en langue indo-européenne. Sa composition remonte entre 1500 et 900 av. J.-C. selon les indologues, les philologues et les linguistes.
La tradition indienne attribue aux rishis la composition des hymnes (sûkta) les plus anciens du Rig-Véda qui forment la base de la Rigveda-samhita, première collection de textes écrits du védisme, la plus ancienne branche de l'hindouisme.
L'hindouisme considère les Rishis comme des yogis qui, en méditation profonde, entendirent les « hymnes » du Véda émanés du Brahman, le dieu créateur.

On peut trouver sur internet différentes traductions du Rig Veda :
🔸la traduction par Alexandre Langlois, parue à la Bibliothèque Internationale Universelle, 1870, à lire en ligne sur wikisource.org ou à télécharger sur Gallica.
Attention la traduction de Langlois est ancienne et n'est pas indexée selon la tradition hindoue.
🔸pour les anglophones, vous pouvez consulter une traduction anglaise indexée selon la tradition hindoue sur wisdomlib.org.

Photo Karsten Würth.


Jour 1

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Pour ce premier numéro de la Minute Spirituelle, je voudrais vous transmettre une phrase qui se trouve dans le Rig Veda, un ensemble d'hymnes recueillies à partir du 15e siècle avant Jésus-Christ par ces sages hindous que l'on nomme les rishis, et cette phrase nous dit : "Ô Feu, tu es fils du Ciel par le corps de la Terre", je répète : "Ô Feu, tu es fils du Ciel par le corps de la Terre".
Cette phrase évocatrice, avec ses trois symboles forts, le feu, le ciel et la terre, m'est apparue dès mon adolescence comme une clé parmi d'autres pour mieux comprendre la vraie nature de la vie spirituelle.
Mais avant de vous transmettre ma lecture et ma compréhension de cette phrase, je vous invite à la méditer, à observer ce que cette phrase provoque en vous comme réflexion, comme ressenti, comme image, en quelque sorte à vous laisser interroger par elle !


Jour 2

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

J'ai proposé hier à votre réflexion une phrase du Rig Veda qui dit : "Ô Feu, tu es fils du Ciel par le corps de la Terre."
Le feu, l'énergie, ce qui éclaire, ce qui réchauffe, le feu de la vie en général, mais également le feu intérieur, ce feu qui lorsqu'il brûle en nous, nous donne la force de nous dépasser, d'entreprendre, d'aimer plus, de nous changer.
Ce feu, pour se développer, doit passer par le corps de la terre, accepter d'être dans la matérialité et de vivre la réalité quotidienne, avec ses aspects agréables et ses aspects désagréables, mais sans oublier qu'il est Fils du Ciel, fils d'une dimension plus haute, plus libre, plus infinie, qui l'appelle aux destinées les plus sublimes de l'être humain.
Et c'est dans cet équilibre particulier, cette présence au monde entre le ciel et la terre, que réside notre vraie destinée humaine et c'est ainsi que s'ouvre le chemin spirituel.


Jour 3

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Je vous ai parlé hier du feu intérieur, ce feu qui, lorsqu'il se développe, va dynamiser notre vie et nous aider à la transformer, mais qui pour cela doit passer par le corps de la terre, accepter de vivre pleinement et consciemment la réalité quotidienne de l'existence, tout en se rappelant qu'il est fils du ciel, d'une dimension plus grande, plus large, que les seules limites de l'existence matérielle.
Mais lorsque nous essayeons de vivre dans cet état de conscience, force est de constater que nous sommes rapidement agités par nos pensées, bouleversés par nos émotions, traversé par des divagations, et qu'il nous est quasi impossible de nous maintenir plus que quelques instants dans un état de présence tranquille au monde, qu'on pourrait appeler immobilité consciente en mouvement.
Pour calmer cette agitation, pour favoriser cette présence, nous verrons qu'il est possible d'apprendre peu à peu à établir un contact quasi permanent , un ressenti subtil avec notre corps, que cela va aider à calmer notre esprit, et que peu à peu nous allons pouvoir établir un rapport différent avec notre réel.


Jour 4

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

J'ai terminé ma brève d'hier en évoquant la possibilité de développer un rapport différent à notre réalité, un rapport plus posé, plus serein, qui nous permettrait une présence plus consciente, plus entière, à nous-mêmes, au monde et aux autres.
Faisons une expérience, asseyons-nous dans un parc, au bord de la mer, et décidons simplement d'observer ce qui nous entoure et d'y prendre plaisir. Au bout de quelques instants, une pensée nous traverse qui, par association, en entraîne une autre, qui éveille une émotion, qui suggère une image, laquelle à son tour nous envoie à une autre pensée, et ainsi de suite, dans une rumination sur laquelle nous n'avons aucune maîtrise, et qui se déroule de manière totalement automatique.
Au bout de quelques instants peut-être, nous allons nous réveiller et constater que l'observateur n'était plus là. Faites cette expérience !


Jour 5

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Hier je vous invitais à constater par l'expérience, combien il nous est difficile de simplement nous maintenir comme observateur, devant un paysage par exemple, ou dans une autre situation, et combien nous sommes rapidement repris, emportés par notre agitation intérieure, nos pensées, nos émotions, des images qui s'imposent et se dressent, dans une sorte de brouillard, entre nous et le réel, et nous font perdre conscience de notre intention initiale. Vous pourrez constater qu'il en est de même dans la plupart des situations de l'existence.
Rapidement, au lieu de les vivre dans un état de présence claire et tranquille, elles déclenchent en nous des réactions d'acceptation ou de rejet, des sensations de plaisir ou de déplaisir, des émotions agréables ou désagréables, qui nous privent de la réelle possibilité de voir, entendre, sentir et comprendre la richesse du moment présent, et de nous permettre de déterminer librement et consciemment notre action.


Jour 6

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

J'évoquais hier de déterminer de façon libre et consciente nos actions au quotidien. Peut-être est-ce cela, être un Feu éveillé, conscient d'être fils du Ciel, de la réalité spirituelle, de la dimension verticale, tout en passant par le corps de la Terre, assumant pleinement la réalité concrète de l'ici-et-maintenant, sans chercher à s'en échapper et,
au contraire, s'y maintenant dans une présence posée, claire et tranquille, libre des multiples agitations intérieures que nous expérimentons, de l'agitation extérieure que nous subissons, et par cela réellement capable d'observer, de ressentir, d'estimer, de comprendre et de décider à chaque instant, les attitudes justes à adopter, les actions harmonieuses à entreprendre.

Retour à Accueil ⬆️ ou ⬅️ Table des matières


👉 SOUTENEZ la Minute Spirituelle ! Faites un don à l'auteur par LiberaPay !


Partagez et commentez :

Jean-Paul
Rédigé par Jean-Paul le 24 janvier 2023

Je découvre votre site que je trouve passionnant et enrichissant. J'ai donc voulu lire dans l'ordre et je trouve que cette première semaine sur le Feu fils du ciel par la coprs de la terre pose très bien le cadre de votre projet. On comprend vite qu'il s'agit pour vous de développer une présence totale au monde, qui intégre toutes les dimensions de l'homme. Merci de nous rappeler que nous ne sommes pas que chair mais que nous ne sommes pas non plus destinés à devenir de purs esprits ! Jean-Paul

Jérôme Nathanaël Admin
Rédigé par Jérôme Nathanaël le 26 janvier 2023

En effet j'ai voulu par ce premier thème marquer une direction claire de ce qui est pour moi la spiritualité qui n'est pas évasion dans une mystique désincarnée mais recherche d'atteindre à une pleine présence au monde dans la réalisation de nos potentiels les plus sublimes. Cela demande de s'engager dans un vrai travail sur soi, pour sortir des automatismes et éveiller notre conscience intégrale, d'ouvrir notre coeur en activant notre lien d'amour avec chacun et le grand Tout, de réveiller notre puissance créatrice et de s'autoriser la liberté de sortir des sujétions pour engager un changement radical de nos sociétés qui redonne sa vraie place à l'être humain... Merci pour vos compliments et je serai heureux de lire vos commentaires sur les autres sujets puisque vous semblez avoir envie de "lire dans l'ordre" !