La force des vœux

Temps de lecture : 6 minutes
La force des vœux

Semaine 23 | 01 - 06 janvier 2023

Le passage de la nouvelle année est depuis toujours une fête. Déjà les Romains s'offraient des objets en gage de bonne augure à cette occasion. Mais ce n'est que depuis l’Édit de Roussillon promulgué par le roi de France Charles IX le 9 août 1564 que l'année civile commence le 1er janvier.
C'est en tout cas l'occasion de présenter ses voeux de bonne année à son entourage. Si cette coutume est parfois juste une forme de bienséance, elle sera cette semaine pour nous l'occasion de réfléchir à la force créatrice de la parole quand elle est habitée par une intention consciente et donc à l'importance de maîtriser notre langage.
Alors que l'art de la communication sert aujourd'hui trop souvent à donner de la force à des mensonges ou à nous faire acheter toujours plus, nous comprendrons combien la parole revêt une dimension sacrée qui touche aux profondeurs de l'être.

Photo Ivan Dostál.

Les 6 vidéos quotidiennes et leurs transcriptions :

Jour 1

Transcription :

Tout d'abord je voudrais vous présenter mes voeux pour l'année 2023.
Je souhaite de tout coeur à chacun d'entre vous de réaliser le meilleur de lui-même et de s'accorder la liberté d'oser révéler la personne unique qu'il est. Qu'il puisse découvrir les potentiels de lumière dont il est l'unique dépositaire et qui font de lui la personne irremplacable pour illuminer d'amour, d'harmonie et d'intelligence ce coin du monde où il est né. Qu'il puisse ainsi s'aligner avec sa mission de vie en plein bonheur et en pleine santé.
J'espère que mon humble projet de la Minute Spirituelle vous apportera des éléments pour vous aider à percevoir plus clairement les moyens par lesquels nous pouvons progresser dans notre épanouissement personnel et spirituel.
Durant cette semaine où nous allons tous continuer à échanger nos bons voeux je vous parlerai de la force des mots et des intentions qui les portent et combien notre parole peut avoir un impact invisible mais combien réel sur notre propre condition et sur celle de ceux qui nous entourent.

Jour 2

Transcription :

Souvenez-vous. Mars 2020. Chaque soir le directeur de la Santé débite laconiquement à la télévision une information totalement inutile : le nombre de personnes hospitalisées et le nombre de morts du Covid.
L'angoisse panique envahit une population emprisonnée à domicile, privée d'air, d'espace et d'activités, dont la vitalité va s'étioler, faisant chuter ses défenses immunitaires. Les dépressions se multiplient et un pays entier va s'effondrer dans un état de sidération qui va entrainer la soumission à une politique sanitaire absurde et dangereuse.
Voilà un exemple frappant de la puissance des mots et des ravages qu'ils peuvent provoquer quand ils sont colportés par des médias et des autorités. Mais si au niveau individuel l'usage de paroles haineuses, mensongères, manipulatrices ou simplement négatives peut paraître moins grave, il est en réalité aussi dramatique, chaque personne qui s'en autorise l'usage faisant reculer plus encore la paix et l'espérance dans le coeur des hommes.

Jour 3

Transcription :

J'ai hier rappelé la puissance terrible de propos qui ont activé une peur irrationnelle dans toute la population française.
Remarquons cette fois les effets plus insidieux des informations toujours négatives dont nous sommes abreuvés, qui ruinent notre dynamisme et notre espérance, et dont parfois nous inondons à notre tour les réseaux sociaux. Oui les paroles et les mots peuvent tuer quelque chose en nous comme ils peuvent nous réchauffer et nous nourrir quand ils sont remplis de confiance en la vie, d'intentions généreuses et d'amour.
Notre corps est composé d'environ 70% d'eau et les chercheurs Jacques Benveniste puis plus tard le prix Nobel Luc Montagnier ont montré qu'elle garde l'empreinte des substances avec laquelle elle a été en contact. Masuru Emoto semble même confirmer que nos paroles et les intentions qui les portent influent sur sa structure moléculaire et sur son niveau vibratoire.
Ainsi la qualité de notre langage pourrait donc avoir un impact considérable sur notre santé physique et énergétique et plus largement sur notre équilibre global.

Jour 4

Transcription :

Ainsi nos paroles et les intentions qui les portent auraient une influence sur la structure même de l'eau qui compose en grande partie nos cellules, donc sur notre santé physique et énergétique et en raison de l'interaction entre le corps et le psychisme, plus largement sur notre état global.
D'où on peut commencer à entrevoir la force des voeux, souvent échangés par tradition ou bienséance au mois de janvier, mais qui prennent une dimension nouvelle si nous avons conscience de la puissance créatrice de nos paroles.
Quand nous souhaitons à quelqu'un, de tout notre coeur et de manière vraiment intentionnelle et non mécanique, de bons voeux de santé, de bonheur et de réussite, ou à un autre moment quand nous avons pour lui des paroles d'amour et d'encouragement, nous lions notre force de vie à la sienne, nous lui envoyons des énergies vitales qui contribuent de manière invisible à le soutenir. Selon que notre conscience est ouverte à des dimensions plus ou moins subtiles, cette vibration créatrice aura des effets différents, mais ils seront toujours bénéfiques.

Jour 5

Transcription :

Ainsi nos paroles sont créatrices et propagent des énergies qui impactent l'état global de l'interlocuteur. L'agression verbale d'un colérique peut littéralement nous couper le souffle alors des mots rassurants peuvent calmer quelqu'un qui a une crise d'angoisse. Des paroles de sagesse peuvent favoriser une prise de conscience et des propos habiles faire plier l'orgueilleux.
La parole convoque toutes les dimensions de l'être, le corps et son énergie, le coeur et ses émotions, l'intellect et le sens des propos tenus et elle s'adresse à toutes les dimensions de celui qui la reçoit. Mais elle peut être mécanique si nous l'employons sans l'investir d'une présence éveillée et aimante, sans lui donner une intention juste.
Alors nous l'utilisons sans libérer sa dimension sacrée, sans honorer ce miracle incroyable dont seuls les humains ont été privilégiés. Dans nos sociétés qui ont peu conscience de cela, le tumulte des médias et le tintamarre de nos cerveaux ont remplacé le doux chant de l'amour et de la joie spirituelle.

Jour 6

Transcription :

Pour finir cette semaine consacrée à l'importance d'investir nos voeux, et plus largement nos paroles, d'intentions éveillées et aimantes, et d'avoir conscience de la nécessité de maitriser notre langage, je voudrais vous citer des propos qu'on trouve dans le Talmud de Jérusalem, un recueil de commentaires sur la Torah rédigé entre le IIéme et le Véme siècle.
Dans le traité Pe'ah, dans un passage qui traite de la médisance, appelée en hébreu la langue de mal, il est dit : "Pourquoi appelle-t-on le calomniateur triple langue? Parce qu’il fait mourir trois personnes, celle qui répand la calomnie, celle qui l’entend et la personne dont il est question."
Ainsi les sages de l'époque insistaient-ils sur le caractère sacré de la parole, combien elle peut être un outil dangereux, provoquant la mort ou la maladie quand elle sert de mauvais desseins, alors qu'elle peut répandre la lumière et l'amour et être créatrice de paix et de bonheur, quand les hommes l'utilisent à des fins de vérité, de partage et de justice.

© Jérôme Nathanaël

COMMUNAUTÉ | Des questions ou envie de dialoguer ? Rejoignez le groupe Telegram dédié de la Communauté de la Minute Spirituelle !
ABONNEZ-VOUS | Parutions et actualités : Newsletter - Recevoir les quotidiennes : Canal Telegram
NOUS SUIVRE | Facebook - Instagram - Linkedin - Twitter - Pinterest - Youtube - Tiktok
NOUS SOUTENIR | Ce site indépendant sans publicité a besoin de votre aide financière ! Vous aimez son contenu, merci de soutenir l'association I2FD qui l'édite grâce à votre don sur HelloAsso !
ACCOMPAGNEMENT | Jérôme Nathanaël - Psychologie spirituelle - à Paris ou par WhatsApp


Commentez :

Il n'y a actuellement aucun commentaire, alors soyez le premier !