Cover Image

Éloge de nos fragilités

Semaine 17 - 13 au 18 novembre 2022

Cette semaine je voudrais faire l'éloge de nos fragilités, non pas pour nous en contenter, mais parce qu'elles nous préservent de l'affreux orgueil et nous montrent le chemin à suivre pour nous construire.
Si nous apprenons à les regarder avec lucidité et sincérité, elles deviennent comme des guides sur le chemin de l'éveil et nous donnent la possibilité de développer des stratégies pour les neutraliser ou les transformer en forces.
Alors que dans le monde d'aujourd'hui, il est de plus en plus exigé des êtres humains qu'ils soient efficaces et performants, sans félures ni faiblesses, pour travailler et consommer toujours plus, en réalité nos fragilités sont des marques d'humanité et de sensibilité qui nous rendent uniques et contribuent à notre beauté.


Jour 1

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Pour cette dix-septième semaine de la Minute Spirituelle, j'ai choisi de faire l'éloge de nos fragilités et d'essayer de vous faire sentir à quel point il est important de les accueillir avec bienveillance si nous voulons pouvoir les tranformer.
Influencés par une culture occidentale qui met en avant des modèles d'hommes et de femmes hyperactifs, efficaces, en pleine jeunesse et santé, qui ont tout pour réussir selon les critères de l'époque, il nous est difficile de regarder en face nos fragilités.
Nous préférerions continuer à nous mentir à nous-mêmes et préserver face aux autres une image de nous-mêmes qui correspondent à ces critères.
Mais il arrive que nous ne puissions échapper à des évenements qui mettent à vif nos faiblesses au point parfois de nous briser. C'est à de tels moments qu'à la faveur d'un sursaut de conscience et d'effort, nous découvrirons que nos failles peuvent révéler le meilleur de nous-mêmes.


Jour 2

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Tant que nous cherchons à fuir notre vulnérabilité, nos fragilités, et à courir derrière les injonctions à être fort, efficace et puissant que nous chantent les sirènes trompeuses de la société moderne, nous risquons de nous brutaliser inutilement, voire de nous blesser durablement.
L'être humain ne gagne pas plus à s'imposer à lui-même la violence d'une discipline de fer qu'il n'est souhaitable qu'il la subisse des autres.
Pour trouver un équilibre intérieur et le rapport au monde les plus favorables à notre progrès, nous devons apprendre à être subtilement attentifs à nos ressentis profonds et patiemment travailler à nous changer comme le sculpteur modèle la terre glaise, dont il fera son chef d'oeuvre. Qu'il appuie trop ici ou là, qu'il ajoute ou retire trop de matière, et l'oeuvre qui commençait à apparaître s'efface, et tout est à recommencer.
Accordons-nous donc douceur et constance dans notre effort de développement.


Jour 3

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

La nuit est tombée doucement sur la ville et j'ai apprécié la lumière qui déclinait peu à peu.
J'ai ressenti intensement chacun de ces instants fugaces, comme une louange de la vie si diverse et changeante. "On ne se baigne jamais deux fois dans la même eau d'un fleuve" disait déjà Héraclite.
Oui tout est fugace, comme est brève ma vie vulnérable. Et de cette fragilité, je tire le désir de vivre intensement chaque moment. J'ai soif d'honorer le miracle d'être qui m'a fait naître là.
Il espère silencieusement de moi que je serve avec noblesse cette énergie vivante, qui irrigue chaque veine de mon corps, chaque nervure de la feuille. Est-il plus belle destinée pour l'homme, qu'un souffle peut balayer comme fétu de paille, que d'être le canal de cet infini amour qui nourrit l'univers, et dont chacune de nos paroles, de nos pensées et de nos actes devraient être la célébration et la manifestation ?


Jour 4

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Si je comprends, en élargissant mon regard et en ouvrant mon coeur, que ma vie si précaire et courte est comme un souffle, dans la respiration d'une humanité qui progresse lentement vers la conscience et l'amour universels, alors je peux ressentir qu'aussi fragile que je sois, chacun de mes instants de vie peut favoriser ou ralentir ce mouvement étalé sur les siècles.
Peu à peu se lève en moi une densité, une énergie, une âme, bien plus solide et définitive que ma vulnérabilité physique et psychique.
Je me sens lié à tous et toutes, d'hier, d'aujourd'hui et de demain, d'ici ou d'ailleurs et les contours de mon être rabougri, crispé par la peur de la mort se relâchent. Quelque chose de l'immense descend en moi pour tranquiliser ma respiration et fortifier mon pas.
J'habite un étrange équilibre, le frèle esquif de mon corps ligoté par le temps devient la chrysalide de l'éternité.


Jour 5

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Quand j'accepte d'accueillir mes fragilités sans plus résister à les voir, je découvre peu à peu les jeux de dupe qui se jouent en moi, pour m'aider à maintenir ma confiance en moi-même et pour me rendre intéressant ou aimable devant les autres.
Je devine alors que chacun d'entre nous, selon son besoin de rassurance, compose tant bien que mal et plus ou moins consciemment son théatre intime avec les personnages concurrents et contradictoires qu'il nourrit en lui.
Selon la convocation du moment, tel ou tel prendra la parole et jouera son rôle. Cette mécanique commune me révèle si proche de ceux même dont je pouvais craindre le regard, qu'elle me libère de faire dépendre mon estime de moi-même de leur appréciation, et me permet de porter sur chacun un regard plus compatissant.
Ainsi ma fragilité assumée m'ouvre à un autre amour de moi-même et des autres, plus juste et plus paisible.


Jour 6

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

J'ai utilisé dimanche dernier, comme illustration du post présentant notre thématique de la semaine, "Éloge de nos fragilités", une photographie d'une poterie travaillée selon l'art traditionnel du kintsugi.
Pratiqué au Japon depuis le XVe siècle, il consiste à réparer les porcelaines et céramiques brisées avec une laque recouverte de poudre d'or afin de recoller les morceaux tout embellissant et en laissant apparentes les cassures.
De même quand les tribulations de la vie nous brisent pour un temps et que nous réussissons ensuite à les transcender, c'est comme si nous avions réussi à transformer le plomb lourd de la souffrance en or lumineux avec lequel nous nous sommes reconstruits.
Ces difficultés surmontées nous ont grandis et souvent nos cicatrices physiques ou intérieures restent visibles mais elles dévoilent ce supplément d'âme et de beauté que nous avons gagné durant la traversée de nos épreuves.

Retour à Accueil ⬆️ ou ⬅️ Contenu


SOUTENEZ la Minute Spirituelle par un don à son auteur :


Partagez et commentez :

Il n'y a actuellement aucun commentaire, alors soyez le premier !