Cover Image

Les décisions difficiles

Semaine 26 - 22 au 27 janvier 2023

Chaque jour nous devons prendre des décisions et faire des choix, le plus souvent pour des questions pratiques du quotidien : comment organiser sa journée ? quel trajet pour se rendre à un rendez-vous ? ou bien concernant notre vie sociale ou professionnelle : comment aborder tel problème avec tel ami ? comment traiter tel sujet pour la prochaine réunion au travail ? Et ces situations, qui ne sont pas d'une importance critique, peuvent cependant solliciter des aspects sensibles de notre personnalité.
Mais il arrive que nous soyons confrontés à des prises de décision plus difficiles, celles dont Nelson Mandela disait qu'elles nous présentent des chemins au bout desquels nous ne seront plus la même personne. Essayons de réfléchir à la meilleure façon de déterminer intelligemment ces décisions qui nous engagent pour longtemps et sont tellement difficiles à prendre !

Photo Vladislav Babienko.


Jour 1

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Quand nous devons prendre une décision dont les conséquences peuvent modifier de manière durable et profonde notre existence, nous sommes souvent saisis par des émotions fortes dont la puissance risque d'altérer le processus cognitif qui devrait nous permettre de faire un choix éclairé et conscient.
Si je reprends une image que j'ai utilisée au début de la Minute Spirituelle, celle de l'homme comparé à un attelage, dans laquelle les chevaux représentent les émotions, on comprend facilement que face à une décision dont la portée est importante pour notre vie, les chevaux sont comme face à un obstacle inconnu et peuvent ressentir une peur ou une inquiétude telles qu'elles provoquent leur emballement.
Si le cocher, nos facultés mentales et cognitives, ne réussit pas immédiatement à les calmer et à les maintenir dans la bonne direction, les chevaux emportés dans leur course folle peuvent rapidement renverser tout l'attelage, brisant le char, le corps, se blessant eux-mêmes avec leur cocher et mettant en danger l'archer, la conscience spirituelle qui connaît le but. Voyons cette semaine comment affronter ce problème.
Conseil : revoir la semaine sur l'homme comparé à un attelage.


Jour 2

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Arrêter une décision quand nous savons que ce choix impliquera des changements importants dans notre vie est un moment particulièrement délicat. Nous avons vu hier qu'il est nécessaire d'éviter autant que possible de se laisser emporter par les émotions qui peuvent nous envahir, car elles risquent de perturber notre capacité à réfléchir posément.
Or nous avons besoin de toutes nos facultés d'analyse pour évaluer les différentes réponses possibles et leurs conséquences sur notre futur. Posons-nous d'abord une question fondamentale : parmi les différentes alternatives, toutes sont-elles en accord avec l'orientation que j'ai choisi de donner à ma vie ? Certaines sont-elles en contradiction avec les valeurs qui m'animent ? Si je reprends mon image de l'homme comparé à un attelage, c'est ici l'archer, notre conscience spirituelle, qui ici questionne et demande ce qui fait sens.
Quel que soit en effet le choix final que nous adopterons, pour pouvoir le porter sur le long terme, il doit être aligné avec le meilleur de nous-mêmes, pour que nous n'ayons pas plus tard le regret de nous être trahis.


Jour 3

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Poursuivons notre réflexion sur les décisions difficiles et une bonne manière de les déterminer. Nous avons rappelé d'avoir la prudence d'éviter de se laisser piéger par les émotions qui peuvent nous saisir faire à un choix exigeant. Ensuite parmi les réponses possibles nous avons décidé de ne garder que celles qui sont en harmonie avec le meilleur de nous-mêmes et nos valeurs profondes.
Analysons à présent ce qu'exige de nous chacune des alternatives que nous avons acceptées. Dans notre image de l'homme comparé à un attelage, c'est le rôle du cocher. Chaque option impliquera des développements différents dont il doit essayer d'analyser et d'anticiper au mieux les étapes et les obstacles. Cela lui permettra d'évaluer la compatibilité des différents itinéraires avec les possibilités de son attelage et la maîtrise qu'il en a.
Le char, le corps, est-il adapté à tel ou tel chemin ? Les chevaux, les émotions, peuvent-ils assumer tel ou tel dépassement nécessaire sans s'épuiser ? A-t-il quant à lui une maîtrise suffisante de l'ensemble pour se risquer à affronter tel ou tel passage délicat ?


Jour 4

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Nous avons hier évoqué quelques unes des questions que nous pouvons nous poser pour estimer correctement lesquels des choix compatibles avec nos valeurs intimes nous serons en mesure d'assumer dans de bonnes conditions.
S'il s'agit de prendre des décisions qui changeront sensiblement notre existence, il est nécessaire d'être préparé aux difficultés qui se présenteront. Selon l'orientation nouvelle que nous devrons prendre, nos capacités physiques, émotionnelles ou intellectuelles seront plus ou moins concernées et nous devons honnêtement évaluer jusqu'à quel point nous réussirons à nous dépasser dans ces différents domaines.
Se lancer un défi est une occasion de progrès avec soi-même s'il nous demande des efforts qui sont à notre portée et nous permettent de l'emporter mais il est prudent de ne pas être trop présomptueux et là encore de rechercher la bonne mesure : trop d'efforts pour nos vraies possibilités et nous risquons l'échec et la déception, trop peu d'ambition et d'assurance et nous voilà veules et sans réelle avancée vers notre accomplissement.


Jour 5

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Pour trouver la bonne mesure dans ce choix difficile que nous devons faire, afin qu'il soit adapté à un effort soutenable, nous avons vu qu'il est bon d'examiner calmement ce qu'il exigera de nous comme dépassement. Ce choix va en effet nous sortir de ce qu'on appelle couramment notre zone de confort pour nous mettre dans une situation de challenge avec nous-mêmes.
Une fois que nous avons fait cette analyse raisonnable et dépassionnée, nous avons toutes les données pour évaluer sincérement ce dont nous pensons être capables. Nous avions éliminé les alternatives qui n'étaient pas en accord avec nos valeurs et nous pouvons à présent écarter celles qui nous demanderaient plus que nos ressources.
Mais il est possible que nous soyons finalement face à deux choix réalistes sans que cette démarche nous ait permis de trancher. Mettons-nous alors un peu à l'écart pour prendre le temps de laisser résonner en nous ces deux options et soyons attentifs à la petite voix de l'intuition qui, si nous restons neutres et tranquilles, ne tardera pas à nous indiquer ce qui nous correspond le mieux.


Jour 6

Vidéo issue du canal Telegram

Transcription :

Pour terminer notre semaine sur les décisions difficiles, réjouissons-nous d'y être parfois confrontés, car elles sont l'occasion de solliciter au mieux différents aspects de nos talents humains.
D'abord elles nous demandent d'être bien présents, pour garder notre calme et ne pas nous laisser emporter par nos émotions. Elles nous permettent aussi de clarifier ce qui nous engage dans l'existence et quels sont les desseins que nous poursuivons, pour réorienter notre parcours si nécessaire. Ensuite elles nous donnent matière à affiner nos capacités d'analyse des situations et à développer notre sincérité avec nous-mêmes quant à nos réelles possibilités et à notre volonté de nous dépasser.
Enfin, une fois toute cette réflexion aboutie, elles requièrent parfois en dernier ressort d'oser faire un pas de côté, pour taire notre mental et accueillir la petite voix de l'intuition, à laquelle nous osons à peine en général avoir recours. À travers toute cette démarche, nous pourrons adopter en conscience des directions qui feront pleinement sens pour la personne particulière que nous sommes.

Retour à Accueil ⬆️ ou ⬅️ Table des matières


👉 SOUTENEZ la Minute Spirituelle ! Faites un don à l'auteur par LiberaPay !


Partagez et commentez :

Il n'y a actuellement aucun commentaire, alors soyez le premier !